Monia Abdallah

Note biographique

Monia Abdallah est professeure en approches culturelles des arts visuels au département d’histoire de l’art de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). Ses recherches portent sur les pratiques artistiques contemporaines dites du Moyen-Orient ainsi que sur l’histoire des modernismes artistiques en-dehors de l’Europe et de l’Amérique du Nord. Ses plus récentes publications s’intéressent aux discours qui lient Art, Islam et Modernité, et plus spécifiquement sur la notion d’art islamique contemporain, qui a été l’objet de sa thèse de doctorat soutenue à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS, Paris) sous le titre Construire le progrès continu du passé. Enquête sur la notion d’art islamique contemporain. Avant de rejoindre l’UQÀM, elle a effectué un postdoctorat à University of Toronto (bourse postdoctoale du CRSH) et a été boursière postdoctorale de la Andrew W. Mellon Foundation au Courtauld Institute of Art (Londres) où elle a enseigné le premier cours sur l’art contemporain du Moyen-Orient.

Principales publications

Abdallah, M. (2018 septembre). Back to the Future : Art contemporain du Moyen-Orient et expositions temporaires au British Museum. Muséologies, 9(1).

Abdallah, M. (2015). A Historical Synthesis on the notion of Contemporary Islamic Art. Dans R. O. Lopes, G. Lamoni, et M. B. Alves (dir.), Global trends in Modern and Contemporary ‘Islamic’ Art (p. 77‑94). Lisbonne : Faculty of Fine Arts, University of Lisbon.

Abdallah, M. (2014). World of Islam Festival (Londres 1976): Naissance d’un nouveau paradigme pour les arts de l’Islam. RACAR: revue d’art canadienne / Canadian Art Review, 39(1), 1‑10.

Abdallah, M. (2012). Y a-t-il un caractère spécifique à l’art contemporain arabe? Dans « Le corps découvert » – Exposition à l’Institut du Monde Arabe du 26 mars au 15 juillet 2012, Paris.

Abdallah, M. (2009). Polysynthèse d’une caractérisation artistique entre ‘Objets d’art’ et ‘Objets de civilisation’. Dans T. Dufrêne et A.-C. Taylor (dir.), Cannibalismes disciplinaires. Quand l’histoire de l’art et l’anthropologie se rencontrent. Paris : Musée du quai Branly/INHA.