Mounia Ait Kabboura

Note biographique

Mounia Ait Kabboura est détentrice d’un doctorat en philosophie (UQAM et Université Lumières-Lyon 2). Dans le cadre de celui-ci, elle a étudié les fondements du radicalisme islamiste dans la pensée de Sayyid Qutb (1906-1966). Boursière du Fonds de recherche société et culture du Québec (FRQSC), elle poursuit actuellement un post-doctorat à l’Institute of Islamic Studies de l’Université McGill sur le thème suivant : « La rationalité en islam. Averroès et le salafisme djihadiste. Retour de l’histoire ». Elle est aussi responsable de la recherche et des activités scientifiques à la Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle a été professionnelle de recherche au Centre de prévention de la radicalisation de Montréal et chargée de cours à l’UQAM. Elle a contribué à plusieurs ouvrages scientifiques.

Principales publications

Ait Kabboura, M. (2015). La polygamie en islam et la persécution herméneutique. Dans M. Fadil, S. Amor et P. Brodeur (dir.), L’islam. Regards en coin (p. 75‑98). Québec : Presses de l’Université Laval.

Ait Kabboura, M. (2020). Identité et utopie : le projet islamiste et le projet nationaliste au-delà des accords Sykes-Picot. Dans W. Kawtharani (dir.), Les Arabes: de la bataille de Merjidabik à Sykes-Picot (1516–1916). Beyrouth : Arab Centre for Research & Policy Studies.

Ait Kabboura, M. (2020). Les utopies totalitaires. Réflexion sur l’islamisme et le nationalisme arabe nassérien. Dans B. Jadlam (dir.), Les élites militaires à travers l’histoire en Méditerranée. Tunis : ESICMED et Université de la Manouba.