Nouvelles


Conférence virtuelle : “Accepter, s’adapter ou déjouer les contraintes sociales : portraits de femmes musulmanes (de l’Algérie au Sénégal)”

Cette présentation sera l’occasion de revenir sur la publication (décembre 2022) du numéro 248 des Cahiers d’études africaines, coordonné par Fabienne Samson et Marie Nathalie LeBlanc, portant sur les classes sociales et les religiosités islamiques en Afrique. À partir de portraits de femmes musulmanes issus d’études ethnographiques sur les modes de religiosités féminines dans la wilaya de Blida (Algérie) et, dans une moindre mesure, à Dakar (Sénégal), Fabienne Samson mettra en perspective les questions de genre, de pratiques islamiques et de conservatisme social. Elle montrera la manière dont ces femmes, de diverses appartenances sociales et économiques, s’adaptent, reproduisent ou se démarquent des contraintes sociales patriarcales environnantes.

 Fabienne Samson est anthropologue, directrice de recherche à l’IRD à Paris, et membre de l’Institut des mondes africains (IMAF). Spécialisée en anthropologie politique du religieux, elle a d’abord étudié le rôle social et politique de mouvements islamiques et évangéliques au Sénégal et au Burkina Faso. Elle a été responsable du programme ANR « Priverel » (2012-2016) dans lequel elle a mené une réflexion sur le passage du religieux des espaces publics aux espaces privés. Ces dernières années, elle s’est tournée vers le Maghreb, le Maroc puis l’Algérie où ses travaux de recherche ont été centrés sur les assignations genrées liées aux normativités religieuses. Elle est actuellement responsable d’un nouveau programme ANR « RIMA » (2022-2025) sur les religiosités islamiques de femmes et sur les luttes féminines en Afrique de l’ouest et au Maghreb. Pour cela, elle mène de nouvelles recherches sur la place publique des femmes musulmanes au Sénégal.

Affiche de la conférence de Fabienne Samson, jeudi 08 décembre 2022 à 12h45 (UTC-5)

Appel à propositions Colloque Jeunes chercheurs-es 2023

La Chaire ICAO et ses collaborateurs invitent les personnes à la maîtrise, au doctorat ou en postdoctorat qui s’intéressent au champ religieux et spirituel en Afrique ou dans ses diasporas à soumettre leur proposition pour l’édition 2023 de leur colloque “Jeunes chercheurs-es”. 

Plus d’informations sur les modalités de soumission et critères de sélection ici.


Publication des Cahiers d’études africaines n°248 dirigé par Marie-Nathalie Leblanc et Fabienne Samson

Le numéro des Cahiers d’études africaines n°248 “La classe en islam: entre piété et distinction” dirigé par la titulaire de la Chaire ICAO Marie-Nathalie Leblanc, en collaboration avec notre chercheure associée Fabienne Samson directrice de recherche IRD, sortira en librairie le 2 décembre 2022. Il devrait également être accessible en ligne à partir des plateformes openeditions et cairn.


Conférence virtuelle : Les “imams chocos” ou la mutation de la figure de l’autorité religieuse musulmane en Côte d’Ivoire

De par la centralité de son rôle dans la vie communautaire musulmane, l’imam n’échappe pas aux débats en cours dans la société. Certains de ces débats tendent à le présenter comme un acteur social en marge de la « modernité ». Pourtant, l’imamat n’est pas un champ adynamique. Hier monopole d’une catégorie sociale (familles maraboutiques et/ou personnes âgées) en Côte d’Ivoire désignée sous l’expression railleuse “imams de sacrifices”, l’imamat s’y est fortement reconfiguré au cours de ces dernières années. Communément appelées dans le langage de la rue “imams chocos”, la nouvelle génération d’imams est différente, à bien d’égards, de ceux d’hier : cursus scolaire, mode de vie, style de prédication, mode vestimentaire, positionnement politique, religieux, etc. Circonscrit à quelques mosquées de la ville d’Abidjan dans les années 1980, cette nouvelle manière de faire et de se présenter des imams s’est propagée à l’intérieur du pays. La présente étude analyse la métamorphose de ces acteurs religieux dans un contexte de réveil islamique, de quête d’égalité politique et d’internationalisation des pratiques religieuses. Elle révèle combien il est aujourd’hui difficile d’étudier la vie des musulmans à partir des « étiquetages religieux classiques ».

Bourahima Diomandé est titulaire d’un Doctorat en Histoire Contemporaine obtenu à l’Université Alassane Ouattara. Ses intérêts de recherche portent sur les dynamiques autour des lieux de culte en Afrique de l’ouest. Dans le cadre du doctorat, il a travaillé sur les enjeux de la mosquée en Côte d’Ivoire. En tant qu’assistant, il a participé au projet de recherche « Que sont devenus les marabouts ? » piloté par la Chaire Islam Contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) de l’Université de Québec à Montréal dont il est chercheur associé. Il est aussi chercheur associé à l’Institut de Recherches Sociologiques (IRS) de l’Université de Genève. Actuellement, il est en poste au Global Studies Institute-Université de Genève dans le cadre du projet « The Contemporary Expansion of Corporate Islam in Rural West Africa » financé par le Fonds National Suisse (FNS) sous la supervision du Professeur assistant André Chappatte. Il est, par ailleurs, enseignant-chercheur au département Histoire de l’Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire).

Affiche conférence virtuelle Bourahima Diomandé le jeudi 17 novembre
12h45 (UTC-5)

Annulation conférence virtuelle : Capital esthétique et agency des femmes musulmanes à N’Djamena

Toute l’équipe de la Chaire ICAO tient à s’excuser pour l’annulation de la conférence de la chercheuse Cécile Petitdemange qui devait se tenir le jeudi 27 octobre à 10h45 (UTC-4). Nous sommes dans l’obligation de reporter cet évènement pour de problèmes indépendants de notre volonté. Nous reprogrammerons la conférence au plus vite, pour pouvoir la réaliser dans des conditions plus favorables.

En espérant vous retrouver très vite dans le cadre des activités de la Chaire ICAO,
L’équipe de la Chaire ICAO.

Affiche de la conférence de Cécile Petitdemange, reportée ultérieurement.

À travers les différents usages du voile et ses accessoires, dénommée au Tchad lafaye, cette communication propose d’interroger la matérialité des rapports de pouvoir de genre. Portée par les femmes tchadiennes engagées en politique, il signe une image professionnelle marquée par la modestie et le respect de la tradition, légitimant leur accès à l’espace politique en se parant des atours de la bonne moralité. Utilisé sur le mode de la séduction par les plus jeunes, le lafaye permet de contourner les règles morales fortement conservatrices régissant l’espace public en jouant autour de ce que le voile laisse dévoiler. Stylisé et importé d’Occident, il symbolise l’accès aux classes aisées et aux réseaux économiques transnationaux. Loin d’être dans une position subalterne, les multiples stratégies vestimentaires usitées par les femmes tchadiennes dénotent de divers accommodements plus ou moins négociés avec les normes patriarcales dominantes.

Cécile Petitdemange est spécialiste de l’islam au Tchad. Titulaire d’un doctorat en science politique de l’Université de Genève et de l’EHESS dirigée par Fabienne Samson et Didier Péclard, elle a soutenu sa thèse « Bricoler au rythme du politique: L’ambivalence des islams au Tchad » en décembre 2021. Elle est maintenant post-doctorante à l’Institut de Recherche pour le Développement au sein du projet RIMA (projet “Inégalités, radicalités et citoyennetés féminines: religiosités islamiques concurrentielles au Maghreb et Afrique de l’ouest islamisée”). Ses recherches actuelles portent sur la participation féminine islamique au sein de l’espace public par l’entremise des initiatives de lutte antiterroriste ainsi que sur les processus de voilement-dévoilement et leurs significations sociales.

Pour vous inscrire à la conférence, cliquez ici.


Programme conférences-midi de la Chaire – Automne 2022

Affiche du programme des conférénces-midi organisées par la Chaire à l’automne 2022

Pour vous inscrire à notre prochaine du conférence du 27 octobre 2022, 12h45 (UTC-4), cliquez ici.


Marie Nathalie LeBlanc à l’AUF et Issouf Binaté nouveau directeur associé

Le 5 septembre 2022, la titulaire de la Chaire ICAO, Marie Nathalie LeBlanc, a rejoint l’AUF à titre de vice-rectrice. Toutes nos félicitations! En plus d’assister le recteur, elle a aussi comme mandat d’encadrer les activités des directions régionales des zones Amériques, Caraïbes, Asie/Pacifique et Moyen-Orient, ainsi que celles de la Direction des réseaux. Plus d’informations sur cette nouvelle affectation ici.

Dans ce contexte, la Chaire ICAO a le plaisir d’accueillir Issouf Binaté comme directeur associé. Toute l’équipe lui souhaite la bienvenue!


Sékou Traoré interviewé pour Le Monde

Notre chercheur associé Sékou Traoré intervient comme expert dans l’article L’influence tenace des marabouts sur le sport en Afrique de l’Ouest, paru dans le journal Le Monde.


Nouvelle publication de Géraldine Mossière

Notre membre Géraldine Mossière vient d’éditer l’ouvrage New Spiritualties and the Culture of Well-being, publié chez Springer, Switzerland, collection “Religion, Spirituality and Health: A Social Scientific Approach”, 2022.


Participation d’Issouf Binaté au deuxième Forum de dialogue Sahel-Europe

Notre membre Issouf Binaté a participé à la deuxième édition du Forum de dialogue Sahel-Europe organisé les 15 et 16 juillet derniers à l’Université Francisco de Vitoria à Madrid (Espagne). Ce forum, composé de conférences et masterclasses réunissant acteurs stratégiques et universitaires, avait pour but de promouvoir les débats sur la sécurité au Sahel et d’aider les responsables de la mise en œuvre des stratégies de stabilisation à prendre des décisions adaptée à une réalité en pleine mutation. Binaté a présenté une communication intitulée “La Turquie en Afrique de l’Ouest : entre diplomatie religieuse, éducation et aide au développement”. Faisant remonter à la fin des années 1990 la stratégie d’ouverture de la Turquie sur l’Afrique, il a abordé les activités d’assistance sociale de divers entrepreneurs turcs comme une forme de soft power consolidant les assises de ce pays au Sahel.  Il a ainsi alimenté les discussions du forum, dont une part portait sur les acteurs clés (Russie, Turquie, pays du Maghreb) du nouvel ordre international au Sahel.


Nouvelle publication de Sékou Traoré

Notre membre Sékou Traoré vient de faire paraître un article intitulé “La crise des années 1980 et le maraboutage en Côte d’Ivoire. Quand l’argent bouleverse tout” dans la revue Afrika Focus (vol. 35, no 1, p.127-151).


Cécile Petitdemange lauréate du prix de thèse EHESS 2022

Notre membre Cécile Petitdemange s’est vu décerner le prix de la meilleure thèse EHESS pour sa thèse “Bricoler au rythme du politique : l’ambivalence des islams au Tchad”, rédigée sous la direction en cotutelle de Fabienne Samson et Didier Péclard. Toutes nos félicitations à Cécile!


Nouveau poste pour Bourahima Diomandé

Notre membre Bourahima Diomandé a obtenu un poste d’enseignant-chercheur à l’Université Alassane-Ouattara (Bouaké, Côte d’Ivoire). Nous lui transmettons nos félicitations et lui souhaitons le meilleur dans cette nouvelle aventure professionnelle qui commence!


Publication de nos membres

Nos membres, Issouf Binaté et Zakaria Soré, ont contribué à l’ouvrage L’école africaine face à la COVID-19, paru aux éditions Academia et dirigé par Jean-Émile Charlier, Fatoumata Hane, Jean-Alain Goudiaby et Sarah Croché:

  • Zakaria Soré: “Les étudiants de l’Université Joseph Ki-Zerbo face à la Covid-19. Entre théorie du complot, déni et distanciation vis à vis des mesures barrières”, p. 123-146. 
  • Issouf Binaté: “Les structures islamiques d’éducation et la résistance à la Covid-19 à Bouaké”, p.323-343.

Entre coups d’État et djihadistes, le Mali à la croisée des chemins

Sayouba Savadogo, chercheur associé à la Chaire ICAO, est cité dans cet article de Radio-Canada, publié le 22 février 2022.


Femmes savantes de l’Islam

Le bulletin Actualités UQAM présente dans cet article les recherches que poursuivra Marie Nathalie LeBlanc dans le cadre du projet international RIMA. Elles viseront à faire le portrait de prédicatrices et capteuses de djinns ouest-africaines.


Nouvelles publications de Zakaria Soré, chercheur associé:

avec Muriel CÔTE, 2021, « Péril terroriste et reconfiguration des relations forces de défense et de sécurité (FDS) et groupes de vigilantisme au Burkina Faso ». Dans Valérie ROUAMBA-OUEDRAOGO, Crise sécuritaire dans les pays du G5 Sahel. Comprendre pour agir, L’Harmattan-Burkina Faso, pp. 263-283. Le texte est disponible ici.

avec Mamadou DIME, Pascal KAPAGAMA, et Ibrahima TOURÉ, 2020, « Entre la rue et l’internet. Pratiques revendicatives et stratégies de mobilisation de Y’en a marre, du Balai citoyen, Filimbi et de la Lucha » Afrique et Développement, Volume XLV, No. 4, 2020, pp. 53-76


Nouvelle publication d’Issouf Binaté dans la revue Émulations:

“L’UTMBS à l’épreuve des célébrations du Maouloud: Bureaucratisation et trajectoires d’une entreprise religieuse au Nord de la Côte d’Ivoire”

L’article est disponible ici.


Nouveau Bulletin d’études africaines UQAM

Le Laboratoire des Afriques Innovantes (LAFI) et la Chaire ICAO ont le plaisir de vous offrir un nouveau bulletin mensuel conjoint. Ce bulletin a pour objectif de vous informer sur les activités de ces deux unités entièrement dédiées à la recherche sur, en et avec le continent africain à l’UQAM. Il veut aussi être le lieu de diffusion des recherches et événements liés à ce continent, dans les universités québécoises et au-delà.

Pour vous abonner, c’est ici.


Région du Sahel: enjeux humains, économiques, éducatifs et de sécurité

Revoyez ce panel organisé dans le cadre des Rendez-vous Gérin-Lajoie de l’IEIM le lundi 9 novembre dernier.

L’événement, auquel deux membres de la Chaire ICAO, Marie Nathalie LeBlanc et Zakaria Soré, ont pris part, a permis de dresser un état des lieux et de présenter une analyse interdisciplinaire de la situation actuelle en Afrique, et plus particulièrement dans les pays du Sahel (Mali, Burkina Faso, Niger).


Nouveau podcast “L’Afrique face à la COVID-19”

Nicolas Klingelschmitt et Younouss Mohamed, doctorants au Département de science politique de l’UQAM et membres-étudiants du GIERSA, sont à l’initiative de cette nouvelle émission web. Chaque podcast consiste en un entretien  avec un expert traitant des effets et de la gestion de la pandémie sur le continent.


Nouvelle publication d’Issouf Binaté et de Yaya Dao dans la revue Anthropologie et développement:

“Organisations islamiques nigérianes en Côte d’Ivoire. Les trajectoires concurrentielles de NASFAT et NAMFAT”

Un extrait de l’article est disponible ici.


Revue de presse sur le thème “Afrique et coronavirus”

Notre équipe a passé en revue plusieurs journaux et revues et a préparé une liste d’articles sur les différents enjeux soulevés sur la pandémie de COVID-19 en Afrique. La liste sera mise à jour périodiquement.

La liste peut être consultée ici.


Déclaration de l’ACÉA sur le meurtre de George Floyd et l’injustice sociale

La Chaire ICAO joint sa voix à celle de l’Association canadienne des études africaines (ACÉA) pour “exprimer sa colère, sa frustration et sa tristesse à la suite des décès de George Floyd, Breonna Taylor, Ahmaud Arbery, Regis Korchinski-Paquet et bien d’autres”. La Chaire ICAO se rallie à la déclaration de l’ACÉA contre le racisme systémique et en soutien à la campagne Black Lives Matter.

La déclaration peut être lue ici.


Entrevue de Pier-Olivier Tremblay avec Aziz Farès à l’émission Propos sur l’islam

Lors de l’épisode diffusé le 13 décembre 2019, Pier-Olivier Tremblay a discuté avec Aziz Farès de ses recherches de maîtrise sur les petits karamogos de la ville de Bouaké en Côte d’Ivoire.

L’entrevue peut être écoutée dans son intégralité ici.


Nouvelle publication de Kayamba Tshitshi Ndouba:

Tshitshi Ndouba, K. (2019). Le néoconstitutionnalisme africain. Tendances et trajectoires. Paris: L’Harmattan.

Plus d’informations sur l’ouvrage ici.


Nouvelle publication d’Issouf Binaté, Louis Audet Gosselin et Yacouba Ouédraogo dans la série Islam et société au sud du Sahara :

“Être arabisant en Afrique francophone : regards croisés sur des élites burkinabès et ivoiriennes formées en pays arabo-musulmans”

Consultez la présentation du 5e numéro de la série Islam et société au sud du Sahara


Parution de l’ouvrage : Des musulmanes ouest-africaines au Québec : Entre subversion et conformité, par Diahara Traoré

Consultez le communiqué de presse ici 

Consultez un extrait de l’ouvrage ici